Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 février 2019 6 23 /02 /février /2019 07:13

La taille de l'être vivant que nous mangeons est-elle importante ? Est-ce moins "grave" de manger un kilo de moules et de tuer autant d'êtres vivants que de tuer un seul bœuf pour mon steak haché et celui de tant d'autres ? 

La nature de ce que nous mangeons est-elle importante ? Est-ce moins "grave" de manger une plante qu'un animal ?  Nous pouvons nous interroger sur les bases de la division arbitraire concernant les notions de vivant, d'animal, végétal, organique, liquide gazeux solide.

Tout est matière et tout est vivant, il n'y a aucune pause,    tOUT eST vIE, 

seul le temps nous est compté. Mis à part un rapport conceptualisé quant à notre propre existence, le temps n'est pas si important que ça...

Et pourtant, NOUS SOMMES DANS L'ARCHE DE NOE, DANS UN VOYAGE SPATIO-TEMPOREL QUI ENGLOBE SANS DOUTE TOUTES LES NOTIONS D'UNIVERS QUE NOUS PUISSIONS AVOIR DANS CE QUI EST "NOTRE" VAISSEAU

Nous sommes attachés, parce que cela est important voire désormais primordial pour nous, quant à la conception et à la conceptualisation de ce que nous avons construit de et "pour" nous-même, dans un nouvel espace devenu essentiel à notre existence.

Nous sommes autant liés à notre terre, à notre air et à notre eau qu'au cordon ombilical de notre mère, ou qu'une PS4 peut l'être au secteur....

Et pourtant. Le Voyage continue

Là, ici certes, mais aussi en direction de là où nous allons. Car nous y allons !

 

ps : à revoir car je suis crevé, :

En assimilant le principe simple que le mouvement de toute masse en mouvement est intimement lié à sa masse comme aux forces qui participent à la mettre en mouvement, ne devrions-nous pas nous intéresser à la masse de notre terre pour "orienter" favorablement son et notre exorbitation au jour de la renaissance. 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires